alert-erroralert-infoalert-successalert-warningbroken-imagecheckmarkcontact-emailcontact-phonecustomizationforbiddenlockedpersonalisation-flagpersonalizationrating-activerating-inactivesize-guidetooltipusp-checkmarkIcons/Communication/USP/Cash-deliveryIcons/Communication/USP/Delivery-eveningIcons/Communication/USP/Delivery-same-dayIcons/Communication/USP/Delivery-storeusp-deliveryIcons/Communication/USP/Exchangeusp-free-returnsIcons/Communication/USP/Gift-cardIcons/Communication/USP/KlarnaIcons/Communication/USP/Salearrow-backarrow-downarrow-left-longarrow-leftarrow-right-longarrow-rightarrow-upbag-activebag-inactivecalendar-activecalendar-inactivechatcheckbox-checkmarkcheckmark-fullclipboardclosecross-smalldownloaddropdowneditexpandhamburgerhide-activehide-inactivelocate-targetlockminusnotification-activenotification-inactivepause-shadowpausepin-smallpinplay-shadowplayplusprofilereloadsearchsharewishlist-activewishlist-inactivezoom-outzoomfacebookgoogleinstagram-filledinstagrammessenger-blackmessenger-colorpinterestruntastictiktok-defaulttiktoktwittervkwhatsappyahooyoutube
Aide échanges & retours STATUT DE LA COMMANDE Inscription à la newsletter Connexion
adidas
adidas / mai 2021

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Lorsque Shauna Coxsey, âgée de trois ans, a demandé si elle pouvait faire de l’escalade, sa famille ne connaissait rien de ce sport. Mais cela ne l’a pas empêchée de devenir la grimpeuse de compétition la plus titrée du Royaume-Uni, qui rêve désormais d’une médaille d’or aux JO.

Shauna Coxsey est une véritable pionnière. Grimpeuse de compétition la plus titrée du Royaume-Uni, elle est montée sur le podium de la Coupe du monde de bloc à trente reprises, dont onze fois sur la plus haute marche. En 2016, elle a été faite Membre de l’Ordre de l’Empire britannique par la Reine pour sa contribution en escalade. Cette année, elle sera en compétition à Tokyo, où l’escalade fera ses débuts. La Fédération internationale d’escalade a longtemps fait pression pour que ce sport soit admis comme discipline olympique, mettant en avant l’engouement supplémentaire qu’il pourrait apporter au programme des Jeux d’été. « C’est incroyablement excitant », réagit Shauna à cette décision. « Je n’aurais jamais pensé voir l’escalade faire partie des Jeux durant ma carrière professionnelle. »

specialist_sports-ss21-olympics-climbing-blog-shauna-blogimage-1-o

Shauna possède tous les attributs physiques et mentaux nécessaires pour réussir dans le sport. Un talent à l’état pur. Une capacité de concentration ultime. Une capacité à se remettre de ses échecs. Pourtant, malgré sa capacité presque surhumaine à s’accrocher à une paroi rocheuse du bout des doigts, il semblerait que sa véritable force soit sa famille. En tant que cadette de six frères et sœurs, Shauna a pu compter sur le soutien inconditionnel de sa famille qui l’a encouragée à grimper dès son plus jeune âge, même lorsque des blessures graves l’ont coupée net dans son élan. Elle a beau être la seule sur le mur, elle n’est jamais seule.


TRACER SA VOIE

À l’âge de trois ans, Shauna observait assise sur le genou de son père l’emblématique grimpeuse française Catherine Destivelle en train de grimper en solo libre une falaise de grès au Mali. Elle a pointé du doigt la télévision et a dit : « Je peux faire ça ? » En vérité, son père n’en avait aucune idée. Il n’était pas grimpeur, ne connaissait aucun grimpeur et n’avait aucun lien avec ce sport. Mais cela ne l’a pas empêché de l’emmener au mur d’escalade le plus proche où elle a immédiatement accroché, déclarant plus tard que c’était ce qu’elle voulait faire de sa vie.

specialist_sports-ss21-olympics-climbing-blog-shauna-blogimage-2-o

Ce sport connaissait une faible participation à l’époque et les installations en intérieur étaient encore rares au Royaume-Uni, mais cela n’a pas freiné Shauna qui a pu compter sur le soutien total de son père et de ses sœurs. Ils ont abandonné week-ends et vacances pour l’emmener grimper autant que possible, voyageant à travers le Royaume-Uni pour participer à des compétitions. Son père Mike a même appris à assurer (le grimpeur de soutien au sol qui gère la corde de sécurité) pour qu’elle n’ait pas à faire la queue aux cours pour enfants. Elle a remporté sa première compétition à 9 ans, et à 13 ans, elle intégrait le circuit international junior. Elle a aussi commencé à ouvrir des voies de bloc très difficiles qu’aucune grimpeuse britannique n’avait réussies auparavant.

J’ai toujours eu beaucoup d’amis, j’étais sociable, mais l’escalade passait en premier, c’était ce que je voulais faire.

Shauna commençait à consacrer sa vie à l’escalade, mais elle ne l’a jamais vu comme un sacrifice. « J’ai toujours eu beaucoup d’amis, j’étais sociable, » dit-elle. « Mais l’escalade passait en premier, c’était ce que je voulais faire. » Cependant, elle ne voulait pas encore prendre le risque d’essayer d’en vivre, alors Shauna a travaillé dur à l’école pour obtenir une place à l’université, qu’elle a ensuite reportée pour se consacrer à l’escalade à plein temps.


TOUJOURS POSITIVE

Shauna n’a jamais regardé en arrière, même si elle s’est cassée la jambe un mois après avoir pris cette décision. Ce n’était pas sa première blessure, et ce ne serait certainement pas la dernière - une conséquence inévitable quand on pratique l’escalade avec une telle intensité. C’est sans doute aussi l’une des raisons pour lesquelles elle a autant dominé la scène. Pourtant, Shauna a toujours été stoïque face à ses blessures d’escalade, et les voit même comme des opportunités.

specialist_sports-ss21-olympics-climbing-blog-shauna-blogimage-3-o

« La question quand on est athlète de haut niveau n’est pas de savoir comment éviter la blessure, elle fait partie du jeu », explique-t-elle. « Mais de savoir comment la gérer. D’une manière ou d’une autre, il faut faire face aux blessures. Je vais être frustrée pendant peut-être cinq minutes maximum, mais je n’ai pas le temps de perdre de l’énergie en étant énervée. »

L’état d’esprit positif, c’est comme tout. Plus on s’entraîne et meilleur on est.

Pour Shauna, cet état d’esprit est un choix, plutôt qu’une capacité avec laquelle elle est née. « C’est comme pour tout, plus on s’entraîne et meilleur on est. Je fais partie de ces personnes péniblement positives, mais c’est un choix conscient, je choisis d’avoir une attitude positive. Cela ne vient pas nécessairement naturellement, mais n’importe qui peut le faire s’il travaille dessus. » Elle décrit son père comme un éternel optimiste, plein d’enthousiasme, qu’elle trouve à la fois utile et contagieux. Et dès son plus jeune âge, il l’encourageait à réfléchir à ce qu’elle avait fait et où elle en était.

specialist_sports-ss21-olympics-climbing-blog-shauna-blogimage-4-o

« C’est difficile d’être mise sur la touche. Mais cette perspective que tu gagnes, en prenant du recul par rapport à ce monde qui t’absorbe, est tellement rafraîchissante et inestimable. Tu apprécies vraiment ta vie. Dès que tu te blesses, ton attention doit passer de ce que tu faisais à ce que tu peux encore faire et y mettre toute ton énergie. »

specialist_sports-ss21-olympics-climbing-blog-shauna-blogimage-5-o

C’est lors d’une de ses premières pauses pour cause de blessure que Shauna a décidé de se concentrer vraiment sur l’escalade sportive. Elle regardait le Super Saturday de Londres 2012 seule à la maison avec une tasse de thé et un plateau repas, se sentant un peu malheureuse car toute sa famille était allée à l’événement sans elle à cause de sa blessure qui l’empêchait de voyager. Lorsque l’équipe GB a décroché son lot de médailles, elle savait qu’elle voulait atteindre ce niveau de succès, mais ne pourrait pas y parvenir seule. Sa famille l’avait tellement aidée jusque-là, mais elle avait maintenant besoin de bâtir une solide équipe professionnelle autour d’elle.

J’ai décidé que je ne serais plus une grimpeuse médiocre, mais une athlète dont le but est de devenir la meilleure version possible de moi-même.

« J’ai décidé que je ne serais plus une grimpeuse médiocre, mais une athlète dont le but est de devenir la meilleure version possible de moi-même », explique-t-elle. La carrière de Shauna a explosé à partir de ce moment. Elle a également usé de son énergie pour organiser un événement afin d’encourager davantage de femmes à grimper. En collaboration avec Steph Meysner, ami et directeur d’une salle d’escalade, ils ont lancé le Women’s Climbing Symposium.

specialist_sports-ss21-olympics-climbing-blog-shauna-blogimage-6-o


INSPIRER UNE GÉNÉRATION DE GRIMPEUSES

« Je me souviens qu’il était rare de voir d’autres femmes au mur d’escalade », dit Shauna, « maintenant, c’est très populaire. » Elle était tellement concentrée sur l’escalade qu’elle n’avait pas réalisé les obstacles auxquels tant de femmes étaient confrontées dans ce sport jusqu’à ce qu’elle commence à donner un cours d’escalade à Liverpool et entende de nombreux témoignages similaires. Certaines femmes craignaient de grimper quand elles avaient leurs règles, d’autres de grimper devant leur petit ami et d’être plus fortes qu’eux, tandis que certaines craignaient d’avoir de gros muscles. Elle a mis sur pied le Women’s Climbing Symposium pour faire tomber ces barrières et rendre quelque chose au sport qui lui a tant donné.

Toutes ces femmes qui donnent tout pour atteindre leur objectif au Symposium d’escalade féminin me rendent super heureuse.

Dix ans plus tard, l’événement consiste moins à surmonter les obstacles qui empêchent les femmes de grimper qu’à célébrer leur inclusion et à partager cette positivité. « Nous y avons consacré tellement d’efforts que cela aurait pu être stressant », dit Shauna. « Mais ce n’est pas le cas, toutes ces femmes qui donnent tout pour atteindre leur objectif me rendent super heureuse. »

specialist_sports-ss21-olympics-climbing-blog-shauna-blogimage-7-o


L’APPEL DE TOKYO

Avant Tokyo, Shauna a travaillé incroyablement dur pour se remettre en forme. « Si tu te blesses et que tu veux toujours cette médaille d’or, tu dois travailler beaucoup plus dur pour y arriver », dit-elle. Elle ne pense pas que revenir après une blessure soit un handicap. « Je ne le vois pas comme quelque chose qui te rend plus faible que ton adversaire, cela te rend plus fort. Et quand tu n’es pas arrivé au sommet d’un mur depuis longtemps, ce petit pas a tout d’une grande victoire. »

Comme tout le monde, elle a dû mettre cette force en pause en ces temps de Covid, et a peut-être même bénéficié du temps supplémentaire passé loin des compétitions, même si elle a également profité de l’occasion pour résoudre un petit problème de poignet. Pour Shauna, ces blessures sont toujours des opportunités de progression, une mise à niveau physique. Elle explique : « Chaque séance de rééducation consiste à faire le maximum d’efforts pour en tirer tous les bénéfices possibles. En escalade rapide, elle est actuellement plus rapide que jamais.

Dans tout ce qu’elle entreprend, Shauna affiche un courage mental, de la positivité et du pragmatisme qui expliquent en grande partie la force et la longévité de sa carrière improbable mais extraordinaire, un succès que sa famille a toujours encouragé ! Ils insistent sur le fait que c’est elle qui prépare le thé pour tout le monde quand ils sont tous réunis. Ils adorent la taquiner quand elle passe à la télévision et préparent déjà leurs plaisanteries pour Tokyo.

Reste à savoir ce que cet été nous réserve. Comme le dit son entraîneur : « Si on parle de préparation optimale, ce n’est pas tout à fait ça, mais Shauna est coriace et semble gérer la pression comme il faut. » Elle a la réputation de faire les mouvements les plus difficiles au monde et de les rendre faciles, dégageant un calme zen en reconnaissant les modèles cachés dans une séquence de traçage de voie et en adaptant ses mouvements en conséquence.

C’est cette compétition avec le mur qui continue à inspirer Shauna. « Il n’a jamais été question de battre des gens », dit-elle. « Mon état d’esprit est plutôt de savoir ce que je peux accomplir sur ce mur. Si mon niveau est assez bon pour gagner, alors tant mieux. »


GRIMPE TOUJOURS PLUS HAUT

La collection adidas Climbing est conçue pour t’aider à tirer le meilleur parti de chaque ascension, peu importe ce que la vie te réserve. Découvre-la maintenant et grimpe toujours plus haut.

adidas / mai 2021
Tags